Présentation

Celestini Remix

Ce texte est lauréat de l’Aide à la création de textes dramatiques
ARTCENA 2019

Entre réflexion et hommage, Celestini remix évoque les limites entre influences et plagiat. À quel endroit se situe le basculement ? Une variation sur la situation mille fois « explosive » de notre monde contemporain, débouchant sur un dialogue loufoque entre Ascanio Celestini et Joël Pommerat.

« J’aime la guerre chers amis.
Comme j’aime la guerre, j’aime aussi les fusils.
Mais comme j’ai de l’ambition je préfère les bombes.
Les bombes tuent chers amis ;
dans mon pays, les bombes tuent même si elles tuent partout ailleurs. »

Comme son nom, ce projet fait suite au visionnement et à la lecture des textes d’Ascanio Celestini (Discours à la nation et Laïka). La mouture actuelle du texte propose plusieurs scènes dont certaines se répondent ou non.
Elles ont toutes en commun l’idée de la bombe comme métaphore à la situation explosive contemporaine (sociale, économique, géo-politique…).
La rapport à l’intimité suit le même chemin ici, entre tension inter-personnelle (scènes de couple) et intrapersonnelle (donna depressa), le texte interroge également les contradictions du geste artistique avec les figures d’Ascanio Celestini et Joël Pommerat, deux influences majeures convoquées dans un dialogue surréaliste sur la délicate question du plagiat.

« LA DONNA DEPRESSA, sous antidépresseur assez puissant : Tchao tutti !
J’espère que vous allez bien…
Parce que moi…
pas trop.
Ce soir,
je voudrais partager un petit quelque chose avec vous tutti,
un petit quelque chose qui est un rêve un peu étrange et qui se répète pour moi chaque nuit depuis quelques temps. »


Informations

  • Origine : Bruxelles [BELGIQUE]

  • Liens →

  • Site internet

  • Les spectacles de la compagnie

    Les prochaines dates

    Pas encore de dates à venir.

    Équipes et Cies