Spectacle

Oratorio Vigilant Animal - Opus final

Théâtre Musique Performance

— DROMOSPHERE

Oratorio Vigilant Animal met en avant les relations entre littérature et musique, corps et voix.

Cycle musical mais également cycle sur la violence en 3 opus, Oratorio Vigilant Animal traite des relations inter-individuelles. Au travers d’expériences limites comme une passion amoureuse, l’extrême solitude dans les grands ensembles ou encore la rupture de transmission entre générations, l’Oratorio pose la question de notre vigilance.

Sur le plateau, trois comédiennes dont la performeuse Rebecca Chaillon, Audrey Saffré et Lymia Vitte font le portrait d’une humanité en souffrance. Chaque opus qu’elles interprètent est dédié à l’histoire d’un personnage masculin aux prises avec ses émotions, jusqu’au final, où ces 3 personnages se croisent.
Elles jouent de la voix, usent du maquillage et du nu. En se transformant, elles excèdent la simple signification du texte. Il se dégage de l’Oratorio comme une aura : une figure autre qui serait à la fois le personnage et la performeuse narratrice au charisme captivant.
La proposition se nourrit de l’androgynie des comédiennes et du trouble qu’opère cette double narration au masculin/féminin.
La musique live qui accompagne le texte - direct et puissant - agit à la manière d’une bande originale de film et vient souligner les actions ou offre un contre-point. L’altiste Élodie Robine et le guitariste Grégory Buzinet forment un premier duo acoustique (blues primitif, ballade ternaire), puis avec Suzanne Péchenart à la basse électrique, le duo devient électronique par l’utilisation de synthétiseurs analogiques.

La mise en scène minimale de ces trois courts soli, s’augmente d’une vidéo projetée à la manière des films “tapisseries” (de la Factory de Warhol). Par des jeux de rythmes et de montage, le film prolonge l’aspect cinétique de la proposition.

Dans l’opus 3, on suit l’histoire de Gary Heffes, un écrivain à succès. Depuis quelques temps, son corps le lâche, sujet à des chutes de tension brutales, il devient maladroit et inattentif, jusqu’à se faire renverser dans la rue. Ce jour-là, Gary fait la connaissance de Pal qui tente de se faire aimer de lui et demande de l’aide… Pal veut lui aussi devenir quelqu’un. Il supplie Gary de l’y aider. Tout bascule quand Pal et Mélanie insistent et le séquestrent dans l’appartement de leur cité. Gary Heffes est incapable de répondre à leurs attentes, en revanche, il saisit l’occasion de cette confrontation pour se raviver et regagner peu à peu l’animalité qu’il lui faisait défaut.
Dans la même implantation scénique, ce dernier opus expose un nouveau personnage et offre une résolution symbolique à l’ensemble de l’Oratorio. La composition musicale de ce final sera plus électrique. La réalisation du film sera confié à João Garcia, photographe et vidéaste avec lequel Dromosphère mène tous ses projets.


Équipe :

Performance et jeu
Rébecca Chaillon, Audrey Saffré et Lymia Vitte
Avec la participation à l’image de Maika Louakairim
Texte Gianni-Grégory Fornet
Musique Élodie Robine, Suzanne Péchenart,
Gianni-Grégory Fornet et Grégory Vouillat-Buzinet
Images João Garcia
Son François Gueurce
Éclairage et technique Suzanne Péchenart

Calendrier de diffusion :

Création janvier 2021
La Manufacture - CDCN Nouvelle-Aquitaine Bordeaux/La Rochelle

Du 14 au 18 avril 2020
Melkior Théâtre - La Gare Mondiale, Bergerac

Du 11 au 15 mai 2020
La Manufacture - CDCN, Bordeaux, suivie d’une sortie publique
janvier 2021
MECA Studio - OARA Bordeaux

Soutiens et co-productions :

Co-production : La Manufacture - CDCN Nouvelle-Aquitaine Bordeaux/La Rochelle / OARA Office Artistique de la Région Nouvelle Aquitaine
Soutiens : Melkior Théâtre - La Gare Mondiale, Bergerac

Notre mission

Diffusion Production

Mentions


Liens →


Les prochaines dates

15 mai 2020

La Manufacture - CDCN Bordeaux-La Rochelle [Bordeaux] à 16h00.

Les précédentes dates

Pas encore de dates précédentes.

Galerie photos

En savoir plus sur DROMOSPHERE

Crédits photo →